08 Dec

Le renouveau de la Sogire !

 - Catégories :  #Actualités 2013

 S’il est vrai qu’il est plus facile d’entendre tomber un arbre (cf le départ de Mme Gourdol du site de Cap Estérel -mai 2013-) que d’entendre la forêt qui pousse   ( cf l’arrivée de M. Harot au sein de ce syndic – oct 2012- ) c’est bien cette dernière réunion du 2 décembre dernier avec M. Harot,  pour vérifier les comptes de la copropriété, de l’exercice clos au 30/09/2013,  qui nous a encore une fois fait prendre conscience de l’intérêt de mieux voir derrière un premier plan.  

En effet en quelques heures de travail nous avons mis en œuvre ce que nous n’arrivons pas à obtenir de Mme Constantin, quasiment réglé  ce qui est resté en jachère pendant plus de 15 ans et surtout M. Harot nous a expliqué tout le travail qu’il construisait avec les différents partenaires des différentes copropriétés tant sur le Sud-Est que sur la Côte Atlantique comme le souci et la volonté de la SOGIRE de passer d’un syndic d’administration à un syndic de gestion à l’écoute de ces clients.

Ainsi donc naîtrait un renouveau à la SOGIRE sauf que ce sémillant et humble M. François Harot se rend bien compte que l’humus sur lequel il construit est bien souvent vicié et qu’une hirondelle n’a jamais fait le printemps.

Lisez donc le compte rendu de cette réunion et vous comprendrez aisément toute la valeur ajoutée d’un Monsieur Harot et toutes les limites de son action.

  1. Dans un souci de lisibilité des comptes une clé 01T372 correspondant aux frais d’hébergement du blog et une clé 01T507 pour l’abonnement à l’ARC seront créés pour laisser apparaître plus distinctement les frais du conseil syndical et éviter ainsi les amalgames réducteurs.
  2. Dans un souci de cohérence et d’équilibre des comptes M. Harot assure au fil de l’année les refacturations des différents comptes- eau, électricité, issuent d’autres copropriétés, aussi les comptes eau (40T16-40T52-40T51) seront à compléter après la saisie des dernières refacturations de la copropriété H (3509). (Pour les plus anciens souvenez-vous des difficultés rencontrées en 2008 pour récupérer les sommes indûment imputées lors de ces transferts en masse par M. Tavernier).
  3. Dans l’instant de l’échange M. Harot a reconnu que le dernier appel de charges n’était pas correct et pouvait prêter à confusion aussi l’a t-il refait, séance tenante, et nous sommes repartis avec les documents à jour. (depuis plusieurs semaines Mme Constantin devait refaire cet envoi mais plus d’un mois après rien n’était toujours fait alors que pour Info la SOGIRE passe aujourd’hui par un tiers –en l’occurrence Athome- pour les envois.
  4. L’écriture de la charge du dernier chauffe-eau sera reprise sur le compte fiduciaire comme nous l’avions demandé en Assemblée générale et comme ce n’était pas réalisé. En clair le compte fiduciaire qui est aujourd’hui voisin de 74 000 euros reviendra autour de 69 000 euros et la copropriété sera créditée d’autant.
  5.  La prévision du budget était construite sur un budget annuel voisin de 110 000 euros depuis deux ans et nous avons demandé à revenir sur un montant voisin de 100 000 euros bien plus près du niveau de dépenses de ces deux dernières années (il est vrai que cette dernière année nous n’atteindrons même pas cette somme puisque jusqu’ici rien n’a été fait, hormis le paiement du syndic pour près de 10 000 euros entre la copropriété et l’Ascape).  En clair les appels de charge seront réduits de 10% selon les montants des travaux de rénovation.
  6. Après vérification des soldes de chaque copropriétaire nous avons observé que deux anciens copropriétaires qui avaient vendu, déjà depuis quelques temps, apparaissaient créditeurs. Il s’agit de M. Cossolini pour un montant de 423,44 euros et M. Fornara pour un montant de 494,49 euros. Nous avons vivement insisté (trois fois) afin que chacune de ces personnes recouvre  cette somme car jusqu’ici ces sommes revenaient à la copropriété, ce qui n’était pas très éthique.
  7. La dernière assemblée générale de la copropriété, comme les deux précédentes, n’a pas été convoqué dans les délais légaux sauf que pour la dernière PP –Philippe Pagès- a demandé sur nos injonctions de re-convoquer. Le coût Athome correspondant 525,24 euros étant bien entendu à la charge de la SOGIRE ce qui méritait toute notre vigilance puisque nous l’avions dans nos comptes. M. Harot a rectifié séance tenante.
  8. Une copie des factures CHEVREL et BARI ADIL en 01T251 a été demandée afin d’obtenir plus de précision auprès du gestionnaire  que nous rencontrons le 10 décembre prochain sur Paris. 
  9. Historiquement deux comptes subsistent Bred et Natixis, ce qui n’apporte aucune plus-value, aussi demanderons-nous lors de la prochaine assemblée générale, le lundi 17 mars 2004, à 14 heures, à Cap Estérel, de simplifier et de fermer le compte Natixis qui n’est plus utilisé aujourd’hui que par trois copropriétaires.
  10. M. Harot nous avait proposé de nous mettre à disposition lors de la prochaine Assemblée Générale un rapport de gestion complet sur l’année écoulée aussi avons-nous dit oui à cette aimable proposition. 
  11. Enfin depuis 1998 subsiste des comptes liés aux procédures judiciaires aussi convient-il près de 16 ans après de remettre un peu d’ordre (observez ce vent de fraîcheur et ce renouveau). Dans ce contexte apparaît une créance de l’avocat  KREMMER de l’ordre de 3500 euros - à vérifier-. Selon M. Perreau, président du conseil syndical dans ce temps là, il a toujours dit que cette créance relevait d’une erreur d’imputation d’une autre copropriété, aussi avons-nous demandé à M. Harot de remonter cette imputation pour tenter de trouver la bonne destination de ces honoraires (ceci dit, ceci remonte au temps de Tavernier qui avait déjà fait d’autres erreurs d’imputation d’une copropriété à une autre). 
  12. Le dernier point est le point majeur et sa position a aussi pour objet de vous conduire au bout du compte rendu. S’agissant des taux d’usage différenciés des taux de TVA voici ce que M. Harot est habilité à dire et à écrire « La présentation actuelle des comptes ne variera pas. En effet, la ventilation TVA présentée restera telle quelle ».

En clair nous n’appliquons pas la loi et nous continuerons à tricher avec l’usage de ces taux de TVA car il reconnait lui même que sur le plan technique ce n’est rien à faire que de modifier le progiciel (il est d’autant plus fonder à le dire qu’il est le référent du progiciel utilisé au sein des 60 personnes de la SOGIRE). Dans le contexte actuel….. cette situation semble étrange (effectivement regardez en combien de temps M. Varin, Président du directoire de PSA, a dû poser sa retraite chapeau sur la patère) mais il semblerait que le Sieur Sébastien Menand, directeur Régional de la SOGIRE, n’ait pas totalement pris conscience encore des risques. Courageux il doit l’être puisque jusque là il n’a encore rien voulu écrire sur le sujet.

Ce qui est sûr, et M. Harot avait commencé la réunion à 9H30 par ce point : il souhaitait nous inviter et tout mettre en œuvre pour que nous soyons convaincu de voter les comptes de l’année précédente. Dans ces conditions nous ne voterons ni les comptes de l’année précédente, ni les comptes de cette année car nous ne pouvons pas cautionner de tels agissements dès lors qu’ils sont connus (pensez un instant que nous disposons de deux rescrits fiscaux, que nous disposons du courrier et d’une copie du chèque établi par Mme Gourdol pour rembourser un président de copropriété du trop perçu, que nous disposons des pratiques d’autres syndics sur des résidences de tourisme, que nous connaissons la position du Président de la Fédération Nationale des Résidences de Tourisme). 

Les comptes SOGIRE sont certifiés par le cabinet des commissaires aux comptes A.A.C.E.  dans le 8 ième à Paris et la question reste posée sur la validité de ces certifications. Comble de convergence ce cabinet met en ligne un excellent rapport sur la Transparence et reprend comme slogan une phrase de Saint Exupéry  dont chacun à cap Estérel connaît bien son phare « La grandeur d’un métier est avant tout d’unir les hommes » . Dieu que  c’est vrai mais pour ça Mme Constantin il faut aimer son métier et l’exercer dans la droiture contre vents et marées car la faiblesse est plus opposée à la vertu que le vice.

                      A bientôt              André Montialoux / président de la Copro G

  1100940-bl

Le siège de P&V qui abrite la comptabilité de la Sogire

Commenter cet article

garcia 19/02/2019 16:05

Bonjour,

je souhaite etre appelé au 06 09 51 56 55 par Madame Marion FROEHLICH.
Je m'occupe de la vente des locaux de la SCI CORILIA a ANTIBES 06

Administrateur BLOG 19/02/2019 19:01

Bonjour,
bien reçu votre demande que je fait suivre.

Archives

À propos

Espace d'information de participation dédié aux copropriétaires de la copropriété G - bâtiments CO etC9, - 99 rue des Calanques - Village de Cap Esterel et à tous les copropriétaires attachés à cette belle station.