26 Jun

Restauration des espaces verts dans la rue de l'Esterel, devant la copro G / C0-C9

Publié par YP-PhP  - Catégories :  #2021

   Les espaces verts contribuent fortement à l’image d’un site et à la qualité de vie qui y règne.

Toutefois, au fil des années, des aléas climatiques, sanitaires et de gestion, certaines plantes disparaissent et ils finissent par se dégrader.

  Consciente de l’attractivité qu’ils représentent, l’ASCAPE a souhaité mettre en œuvre leur rénovation et plus particulièrement celle des zones les plus fréquentées.

2020

Le projet de rénovation des plantations de la rue de l’Esterel, initialement prévu en 2020 et repoussé pour cause de confinement a débuté à la mi-février 2021. Outre un regarnissage arbustif, il convenait aussi de remplacer les palmiers ravagés par les charançons rouges.

2020

 

croquis Yves Plancq

 

 Contrairement à une tendance actuelle d’adaptation au changement climatique et aux restrictions d’entretien, qui se traduit par une minéralisation excessive et l’utilisation ça et là de plantes de régions désertiques dont l’effet ne fait que réduire les échanges gazeux liés à la photosynthèse, la biodiversité et augmenter encore plus les températures, le parti retenu a été, au contraire de densifier la végétation qui doit rester la base des aménagements dits paysagers.

Ainsi, c’est la couverture végétale qui réduit le desséchement du sol, la pousse des herbes, l’entretien, l’arrosage et le recours aux herbicides nocifs pour l’environnement et la santé.

Les arbustes à fleurs permettront aux abeilles de Cap Estérel de butiner à loisir.

 

Avril 2021

 

  • Juin 2021, dans quelques jours les Albizia julibrissin ou arbres à soie ou acacias de Constantinople  donneront leurs premières fleurs.

Des enrochements viennent d’être implantés sur les restes des troncs des 4 palmiers.

 

  • des Plumbago capensis ou dentelaire du Cap ont été plantées en couvre sol.

 

  • Avant et après la restauration, avec plantation de Euryops chrysanthemoide ou marguerites de la savane.

 

  • Devant l’armoire de brassage de la fibre optique, plantation de lauriers.

 

Et les végétaux qui commençaient à obstruer les 6 places de parking, viennent enfin d’être taillés, merci à nos jardiniers.

Rappelons que ces places sont destinées à une dépose minute des bagages et pas à un stationnement journalier, même si le panneau signalétique à disparu, pour le moment...

 

 

 

 

Photos et article : Yves Plancq et  Philippe Pons

 

 

 

Commenter cet article

Ragot catherine 26/06/2021 21:16

Bravo messieurs , voici un article très interessant et j’ai apprécié particulièrement le sujet sur la minéralisation intempestive de certains sites ... c’est bien et courageux d’aller a l’encontre de certaines modes !!!...

Archives

À propos

Espace d'information de participation dédié aux copropriétaires de la copropriété G - bâtiments CO etC9, - 99 rue des Calanques - Village de Cap Esterel et à tous les copropriétaires attachés à cette belle station.